Focus sur le e-commerce

Focus sur le e-commerce

Ces dernières décennies, le marché du e-commerce en France connaît une croissance constante. En effet, de plus en plus de Français ont recours à cette méthode d’achat. Selon un sondage effectué récemment auprès des internautes, 87,5 % d’entre eux affirment effectuer des achats en ligne. Ce chiffre représente plus de 39 millions de personnes. Il faut reconnaître que le concept est simple et avantageux pour l’acheteur. D’autant plus que lors du confinement, la vente en ligne a tout simplement explosé. Mais alors, quelle est l’histoire de l’e-commerce ? À quel moment a-t-il fait son apparition ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la vente en ligne.

Qu’est ce que le e-commerce ?

On entend par e-commerce ou vente en ligne, les différentes transactions commerciales qui se font à distance via internet. Également connue sous l’appellation de commerce électronique, cette transaction se fait au travers d’objets numériques et digitaux. Selon les cas de figure, l’achat peut se faire au moyen de différents types de supports comme les smartphones, les consoles, les TV connectées et bien sûr, les ordinateurs.
Par ailleurs, sachez que la vente en ligne ne concerne pas seulement que les biens. Il peut aussi s’agir d’informations ou de services.

Les différents types de e-commerces

Le e-commerce ou la vente en ligne peut intervenir dans divers domaines et concerner différents acteurs. En général, il existe 5 types de e-commerces :

-Tout d’abord, il y a les ventes en ligne qui s’effectuent entre les entreprises privées et le gouvernement, qu’on appelle aussi B to G (Business to Government).
-Ensuite, il y a la vente en ligne inter-entreprise. C’est ce qu’on appelle le B to B ou Business to Business. En général, l’e-commerce B to B concerne la vente de mobilier de bureau, de véhicules utilitaires ou encore de matériel BTP.
-Puis, il y a aussi la vente électronique entre une entreprise et ses salariés. C’est celle qu’on appelle le B to E ou Business to Employee.
-Il y a également la vente en ligne destinée aux particuliers. C’est celle qu’on appelle le B to C ou Business to Customer. L’e-commerce B to C concerne surtout la vente de produits de grande consommation, de vêtements, le téléchargement de musique, les services en ligne (banque, presse, assurance, etc.), les biens culturels, les appareils technologiques et le tourisme et voyage. D’ailleurs, c’est la catégorie de vente en ligne qui propose la plus grande variété de produits.
-Et enfin, il y a la vente en ligne entre les particuliers. C’est le commerce électronique C to C ou Customer to Customer.

Histoire de la vente en ligne

La naissance de la vente en ligne est intimement liée à la démocratisation de la connexion internet. Mais l’histoire retiendra surtout que la première transaction en ligne fût effectuée par carte bancaire en 1994 par un certain Phil Brandenberger. Cette transaction fut effectuée pour l’achat d’un album du célèbre chanteur britannique Sting. La somme déboursée était de 12,48 dollars. À l’époque, M. Brandenberger ne le savait pas encore, mais il était sur le point de changer le monde. En effet, il venait de réaliser la première transaction de l’histoire de l’e-commerce.
Puis en 1995, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, qui n’était à l’époque qu’une librairie, commence aussi à envoyer sa première commande depuis son garage. En seulement deux mois, le site d’Amazon livre dans 50 États américains et atteint un chiffre d’affaires mensuel de 20 000 dollars. Et la suite, nous la connaissons tous.
En ce qui concerne la France, l’e-commerce a également fait son apparition vers les années 90 avec l’utilisation du minitel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *