Comment devenir un expert technique du web ?

Comment devenir un expert technique du web ?

De nombreux métiers contribuent au bon fonctionnement d’une application ou d’un site web. C’est le cas de l’expert technique du web appelé aussi le développeur web. Comment en devenir un ? Voici des conseils pour devenir un expert technique du web.

Tout savoir sur l’expert technique du web

Le développeur web est un expert en informatique. Son rôle est de faire développer et d’assurer la maintenance d’un site internet. L’expert technique du web se charge également d’améliorer les applications web ainsi que les plateformes en ligne. Il réalise aussi la rédaction d’une ligne de code pour faire développer les fonctionnalités du site web professionnel ou de l’application. Il peut travailler au sein d’une entreprise ou à titre indépendant. En travaillant en freelance, le développeur web peut proposer ses services à plusieurs entreprises à la fois.

L’expert technique du web doit être organisé. Avant de traiter une demande, il doit dresser un cahier des charges qui contient les besoins et les souhaits des clients. Une fois le cahier des charges réalisé, il doit analyser soigneusement les demandes avant de choisir les techniques à mettre en œuvre. Les solutions apportées doivent être efficaces.

Après avoir mis en place le site, le développeur web doit s’assurer de son fonctionnement et régler les problèmes de bug s’il y en a.

Le développeur doit maîtriser les langages de programmation tels que Java, Python, C, C++ et Javascript.

Conseils pour devenir un développeur web

Pour devenir un développeur web, vous devez suivre plusieurs études et formations. Après le BAC, inscrivez-vous dans une école d’ingénieurs. L’étude va durer entre 3 et 5 ans. Après le cursus, vous pourrez vous lancer dans la spécialisation.

Parmi les spécialisations, il y a le développement mobile. Il s’agit du domaine qui conçoit des applications mobiles sur les smartphones et les tablettes.

Le web design constitue également une spécialisation. Cette branche de l’informatique traite uniquement l’identité visuelle des sites internet. L’expert en web design doit être capable de créer des animations flash, des illustrations, voire des logos. Il doit s’assurer que la plateforme sur laquelle il travaille soit unique et attrayante.

L’ingénierie de recherche et de développement informatique représente une autre spécialisation. Cette branche de l’information se focalise sur plusieurs sujets, à savoir la conception d’ordinateur, l’intelligence artificielle, la réseautique et les logiciels.

Les dernières spécialisations englobent le cloud computing, la cybersécurité, le référencement et le data analysis.

Si vous êtes dans la reconversion, il vous suffira de suivre une formation accélérée de développeur web pendant 3 ou 6 mois. Sachez que ces formations sont éligibles au CPF.

Outre les diplômes, vous devez répondre à certains critères pour devenir un expert technique. L’esprit d’analyse, l’autonomie, la réactivité, la résistance au stress et l’esprit d’équipe sont importants dans le développement web.

De bonnes raisons de devenir un développeur web

Le métier d’expert technique est avantageux sur plusieurs points. Il permet d’avoir une bonne rémunération et d’évoluer rapidement. D’ailleurs, le salaire mensuel d’un développeur web débutant est de 1 900 euros. Après quelques années de fonction, le professionnel peut évoluer en tant qu’ingénieur développeur ou chef de projet technique au sein d’une entreprise. Il est aussi possible qu’il occupe un poste à responsabilités. Par ailleurs, il est envisageable qu’il intervienne dans des domaines spécifiques tels que la conception de jeux vidéo dans une société.

L’agence web Linkeo à Lille propose des débouchés aux jeunes diplômés ayant suivi une formation en développement web. Elle recrute également des personnes expérimentées ayant les capacités de créer des sites internet. Pour demander des informations supplémentaires sur l’entreprise, appelez le 09 74 56 59 59.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.