developpement-web

Connaissez-vous la différence entre le développement front-end et le développement back-end ?

Les termes back-end et front-end reviennent souvent lors d’un projet de création mobile ou web. En effet, ils sont indispensables dans la conception d’un projet digital, surtout dans le développement d’une application de partages et d’échanges de fichiers. Mais, le problème, c’est que plusieurs personnes, et même les professionnels les confondent souvent. La vérité, c’est que le développement front-end et le développement back-end sont deux techniques différentes. On va vous expliquer !

Qu’est-ce que le développement front-end ?

Comme son nom l’indique, le développement front-end a un lien avec tout ce que l’utilisateur voit. Cela peut être des liens, des boutons, des listes déroulantes ou d’autres éléments du site internet qui sont visibles sur l’écran et qui génèrent des interactions. En d’autres termes, le développement front-end est l’art de concevoir l’interface graphique utilisateur d’une application mobile.

Le développement front-end est généralement effectué par un professionnel appelé développeur front-end. Celui-ci a pour mission d’installer tous les éléments graphiques indispensables, afin que l’utilisateur puisse facilement la prendre en main. Il a aussi comme rôle de développer le responsive design, les animations et les interactions. La plupart du temps, le développeur front-end collabore avec un expert UX ou un webdesigner pour concevoir une interface à la fois ludique et ergonomique.

Qu’est-ce que le développement back-end ?

Si le développement front-end consiste à travailler la partie visible de l’application, le développement back-end, lui, se charge de la partie invisible. En effet, il vise à mettre au point les éléments indispensables au bon fonctionnement du site web ou de l’application.

Les éléments invisibles les plus importants sont :

  • Le serveur ;
  • La base de données ;
  • L’application web.

Le serveur ou serveur d’hébergement est comme une sorte de disque dur facile à accéder et sur lequel toutes les données informatiques du site internet ou de l’application sont stockées.

La construction de ces bases de données (comme les droits d’utilisateurs, son ID ou le stockage des mots de passe) est généralement réalisée par un professionnel nommé développeur back-end. Il prend aussi en charge la modification et la mise à jour de ces données informatiques, afin que des nouveaux utilisateurs puissent accéder à la base déjà existante.

Quelles sont les compétences d’un développeur front-end ?

Un professionnel du développement front-end travaille sur plusieurs domaines :

  • CSS ou Cascading Style Sheets ;
  • javascript ;
  • HTML ou Hyper Text Markup Language.

Mais il intervient également sur plusieurs frameworks, comme :

  • Foundation ;
  • Pure ;
  • Bootstrap ;
  • Semantic UI ;
  • Angular ;
  • jQuery.
  • Ces frameworks ou bibliothèques sont indispensables dans la création d’une application et donc dans le développement front-end d’un site web. En effet, ils sont essentiels surtout pour des questions de sécurité, de temps et de coûts.

Quelles sont les compétences d’un développeur back-end ?

Comme le développeur front-end, le développeur back-end possède également les compétences requises pour garantir une meilleure application ou un site performant et ludique. Ce spécialiste de l’informatique utilise souvent divers langages, comme :

  • Le PHP ou Hypertext Preprocessor ;
  • Le Ruby ;
  • Le SQL ou Structured Query Language ;
  • Le Python.

Comme dans le développement front-end, le développement back-end utilise également des frameworks. Ceux-ci sont nécessaires pour optimiser la rentabilité et la rapidité de l’application ou du site web. En voici quelques exemples :

  • Django ;
  • Angular ;
  • Symfony ;
  • Ruby on Rails ;
  • Meteor.

En somme, le développement front-end et le développement back-end, ont le même but : ils visent tous deux à réaliser une conception mobile ou web. Cependant, leur objectif est différent : le premier a pour mission d’assurer la partie visible de l’iceberg, tandis que le second se charge d’assurer son bon fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.